Europe

Faire une randonnée à vélo autour de Draguignan

Sur les hauteurs qui bordent la Méditerranée, les cyclistes ont la possibilité de profiter de paysages particulièrement pittoresques. La Provence distille ses parfums envoûtants et si agréables…

De Draguignan aux Arcs-Sur-Argens

Prenant la direction du cimetière américain et du quartier militaire par un parcours presque uniquement réservé aux vélos et vélos électriques, on rejoint la mairie de style Louis XV de Trans-en-Provence. Entre 2 ponts immaculés et des habitations troglodytiques; la Nartuby s’y écoule par une succession de vasques entaillant profondément le calvaire. À proximité, l’immense et surprenant puits aérien avait été conçu en 1931 pour tenter de produire de l’eau d’irrigation par condensation. Une bonne série de virages plus loin s’offre La Motte, 1ère commune provençale libérée par les Alliés, en août 1944. En pleine campagne, le saut du Capelan est une spectaculaire cascade; qui s’abat de presque une trentaine de m dans un gouffre.

Faire une randonnée à vélo autour de Draguignan

La légende locale rapporte qu’un prêtre fuyant les huguenots aurait été emporté par les eaux. Evoluant au cœur des oliviers et des amandiers; les restanques et les plantations viticoles des Côtes de Provence marquent désormais durablement le paysage; avec de multiples domaines d’exception.

Dominant la plaine de l’Argens; la localité des Arcs conserve un attachant labyrinthe de petites rues et de calades fleuries; desservant le donjon, le campanile, la chapelle de style architectural roman Saint-Pierre; les vestiges du château et les 4 portes des remparts. La Maison de l’histoire des Arcs évoque le rayonnement de la commune au Moyen Age, alors que la plus imposante vinothèque de la Dracénie expose plus de 800 vins.

Des Arcs-Sur-Argens à Lorgues

Sur votre gauche, l’horizon est souligné par les contreforts du massif des Maures et du rocher de Roquebrune. Bientôt, une chapelle de style architectural roman, les restes d’un oppidum celto-ligure et une spectaculaire tour sarrasine toisent le bourg de Taradeau, au bord de la cuvette de la Florieye. Le relief redevient un peu plus prononcé à mesure de l’avancée en direction de Lorgues, fortifiée à l’époque templière.

La ville prospère d’abord avec les confréries religieuses du 19ème siècle, ensuite s’embellit de nouveau aux 18ème et 19ème siècles, ainsi qu’en témoignent notamment le lycée, la collégiale, l’hôtel de Ville, le palais de justice, la tour de l’Horloge, sans omettre le réseau de fontaines et de lavoirs.

À voir obligatoirement… La chapelle Sainte-Roseline, sur la commune des Arcs-Sur-Argens

Sur un célèbre domaine viticole jouxtant un remarquable cloître; ce joyau roman a été décoré par Marc Chagall, Jean Bazaine, Raoul Ubac et Diego Giacometti. Le corps de la sainte, est resté intact à partir de 1329 et il est visible dans une chasse en cristal.

De Lorgues à Draguignan

Contournant le mamelon de l’ermitage Saint-Ferréol (18ème siècle), on file en direction des vestiges du château de Florieye, avec une nouvelle cascade. La route rustique de Sauve-Clare mène au promontoire de Flayosc. Un florilège de pierres chatoyantes et colorées s’organise aux alentours de l’attachante place de la Reinesse. Dernière échappée au milieu de serres et de plantations viticoles jusqu’au carrefour du collet de l’Ange qui annonce ainsi la plongée finale en direction de l’agglomération dracénoise et le pont de la Nartuby.